http://plazarium.com/fr/developments/plasma-reactors-gasifiers-and-afterburners/plazarium-pgr/

PLAZARIUM PGR

Modèle : PLAZARIUM PGR
Les réacteurs plasma PLAZARIUM PCR sont des dispositifs complexes à l’intérieur desquels se produisent des réactions avec utilisation de plasma à faible température. Les réacteurs plasma PLAZARIUM PCR sont destiné à mélanger les réactifs ; afin de créer des conditions de transfert de masse et de chaleur efficace avec des pertes minimales en chaleur ainsi que de créer les conditions nécessaires pour toute sorte de réactions chimiques, y compris la fusion des matières rocheuses et le traitement de déchets.

La possibilité d’utiliser des réacteurs plasma PLAZARIUM PCR dans des constructions spéciales ou avec exécution spéciale pour la destruction de déchets chimiques, biologiques, de composants bactériologiques d’armements par plasma, la destruction de déchets industriels chimiques, y compris de déchets organiques halogénés, de pesticides périmés, de biphényles polychlorés et autres polluants résistants, la destruction de déchets médicaux, de déchets toxiques divers et la diminution du volume des déchets radioactifs qui élargit les possibilités d’utilisation du dispositif.
Les réacteurs à plasma PLAZARIUM PCR sont chauffés par l'arc électrique qui n'a point d’inertie.
L’arc électrique non-inertiel assure l’automatisation du processus et le changement du mode de fonctionnement du réacteur en fonction des matières premières utilisées pour la fabrication de la production de vaste gamme.
La forte puissance et la densité élevée d’énergie thermique dans l’arc électrique permettent, grâce à l’utilisation de la chaleur et l’activité catalytique du plasma à faible température, de créer dans les réacteurs plasma un milieu de n’importe quelle composition chimique et de réaliser des réactions chimiques à grande vitesse et avec une grande efficacité.

En guise de fluide caloporteur on utilise le plasma de basse température (~5000 °С) coulant dans le réacteur chimique a plasma depuis la torche à plasma polyvalente avec spectre varié de gaz plasmagènes à un, deux ou plusieurs composants (l’argon, l’hélium, l’azote, l’oxygène, le mélange d’argon et d’azote avec l’hydrogène, l’ammoniac, la vapeur d’eau) permettant d’atteindre des températures élevées dans le réacteur plasma (de 1650 à 2500°С).

Les réacteurs plasma, les gazéificateurs et les chambres de craquage (postcombustion par plasma) PLAZARIUM PCR pour le traitement de déchets solides, liquides et gazeux et de matière première ont des constructions variables afin que la destruction des bitumes, des dioxines et des furannes soit totale. Cela est réalisé à l’aide d’un long traitement commençant par la chambre à plasma en passant par les voies labyrinthiques de la chambre de postcombustion à une température supérieure à 1400°С et enfin le refroidissement du gaz de synthèse à grande vitesse.

Fonctionnellement, les réacteurs plasma sont divisés en trois groupes :
  1. Réacteurs plasma pour les déchets (chimiques, toxiques, biologiques, bactériologiques, médicaux et radioactifs) ;
  2. Réacteurs plasma, gazéificateurs pour les déchets standardisés et des matières premières (déchets ménagers solides, biomasse, charbon, boues pétrolières, déchets industriels, etc.) ;
  3. Réacteurs chimiques à plasma pour applications spécialisée, scientifique et technologique.

L’avantage des réacteurs plasma PLAZARIUM PCR réside en la possibilité d’utiliser le plasma de vapeur et la vapeur soufflée dans des processus chimiques à l’intérieur de la chambre du réacteur.

L’essence de l’utilisation de la vapeur ou du mélange de vapeur pour la gazéification est que grâce à l’absence d’azote de ballast et de son volume relativement faible, comparé au volume des résidus de combustion il y a possibilité de réduire les gabarits (et le coût) du réacteur plasma, de la chambre de postcombustion par plasma et de tous les systèmes de distillation et de refroidissement du gaz de synthèse. Aussi, grâce à l’absence dans le réacteur plasma et dans la chambre de postcombustion par plasma d’azote de ballast lors du traitement thermique, on évite la formation de dioxydes d’azote (NO2) et d’oxydes d’azote (NOx).
Les réacteurs plasma et les chambres de postcombustion par plasma s’intègrent facilement dans la chaîne industrielle déjà existante au sein de l’entreprise et deviennent un élément intégré du système d’épuration des gaz, ils peuvent aussi s’intégrer dans les installations de pyrolyse et dans les installations standardisées d’incinération de déchets (les incinérateurs) pour remplir la fonction de postcombustion par plasma du gaz combustible.


Copyright © 2007-2020 PLAZARIUM.
Tous droits réservés